AMAP, suite et … fin

L’expérience AMAP est terminée pour moi, du moins provisoirement.

Je ne suis simplement pas tombé sur une AMAP qui me correspondait. En même temps est-ce seulement une AMAP, quand on trouve des bananes et des oranges dans les paniers … (oui, j’ai fait la même tête).

Le maraîcher à une conception bien particulière de l’AMAP, puisqu’il veut atteindre un nombre de paniers assez élevé avant de se mettre à vraiment produire. A l’heure actuelle, la majorité des légumes du panier, viennent de … Pro Natura, qui se définit comme le « leader français et européen de la commercialisation de fruits et légumes biologiques » (oui, j’ai fait la même tête).

Ajoutez à cela un projet éventuel d’imposer une participation au jardin, avec possibilité de payer pour ceux qui ne veulent pas jardiner, et vous comprendrez pourquoi je me retrouve sans AMAP.

7 commentaires

  1. Houlalalala !!

    Bon, d’abord non, ce n’est pas du tout comme ça qu’est censée fonctionner une Association pour le Maintien d’une Agriculture *PAYSANNE*… à mon avis tu devrais même entrer en contact avec Allicance Provence pour leur parler de ça… c’est clairement un abus.

    Par contre, le fait de participer au travil de la ferme c’est recommandé dans la charte. A mon sens c’est une bonne idée, même si ça dépend comment c’est fait, évidemment.

  2. oups
    en effet … ici pas d’amap … un réseau … un maraicher bio, un producteur de lait, un agriculteur qui fait du pain et du pain d’épice … et le groupement d’achat se réunit dimanche prochain
    petit à petit nos paniers grossissent et je ne vais plus faire de courses en ville c’est génial, livré à domicile (euh faut dire que le lieu de dépot choisi est … chez moi !) on est a 10 paniers, le maraicher vise 60 maxi … avec les autres sites ils sont à 30 + un marché par semaine
    je crains que tu ne sois trop loin pour en profiter
    ton post m’a touché, notre premier panier était avec contribution au jardin … j et les légumes étaient minables
    il faut commencer … er re-essayer … c’est la bonne voie

  3. Ca ne m’étonne qu’à moitié : j’avais contacté ce « producteur » sur le parking des Arceaux et il ne m’avait pas fait du tout bonne impression, je n’avais pas donné suite…

    Il existe au moins une autre AMAP sur le même parking soit le jeudi aussi, soit le vendredi soir, je ne m’en souviens plus.

    Courage, ce ne sont sûrement pas tous des arnaqueurs !

    Sinon, si tu te lèves assez tôt, le samedi et le mardi matin au marché des Arceaux (toujours !) il y a quelques vrais petits producteurs bios. Et c’est toi qui décide de tes achats, ça t’évite de te retrouver avec une botte de blettes dans ton panier chaque semaine pendant deux mois !

  4. mirza: en effet, je m’étais pas mal renseigné avant sur les AMAPs et je sais que c’est ce qui me correspond le mieux, cette expérience n’arau donc pas d’incidence sur mes positions. Concernant Alliance Provence, je crois qu’il en sont conscients aussi, ils vont peut être rédiger leur propre charte …

    n-talo: Je ne désespere pas. J’essaierai de rejoindre une autre AMAP, et s’il n’y a pas de place, eh bien pourquoi pas en monter une, tout simplement :)

    kalliste34: Plusieurs personnes m’ont dit la même chose. Je n’avais pas pris le temps de parler avec lui, car je faisais confiance au « sigle » AMAP. Il y a deux autres AMAP légumes le vendredi soir en effet, mais c’est plus compliqué pour moi.

  5. je compatis… oui, la plupart des légumes bio du « marché » viennent de chez pronatura, ils achètent « local » ( France entière ) mais importent aussi, et revendent à des grossistes qui revendent à des revendeurs etc.etc
    je ne fais pas partie d’amap bien que j’y ai cru quand je tenais une coop, mais ça n’a donné que des projets avortés de partenaraiat qui n’intéressaient personne, et puis disons que notre coin n’est pas vraiment « porteur », enfin passons…

    j’avais quand même moi aussi une image idéale de l’amap quand j’ai été choquée récemment de voir un producteur qui fonctionne entre autres en amap, venir acheter des légumes bio ( quand même !) chez un grossiste bio de la région. à tel point que j’ai douté que ce fût lui ! après discussion avec un autre amapien qui le connaissait, il s’avère que c’est un fait établi que l’on complète en bio quand la production vient à manquer, mais on doit avoir l’honnêteté de préciser ce qui est acheté ailleurs ( ou parfois échangé avec d’autres amaps ) Ensuite, il y a le pb de la clientèle qui va se lasser d’avoir tjs les mêmes légumes, pas de fruits etc.etc ce qui va les obliger à aller les acheter ailleurs… d’où l’extension vers d’autres propositions ? attention à la dérive… et puis de l’extérieur on ne sait pas toujours si c’est une « vraie » amap ou pas ( ( le terme « amap » est la propriété d’ alliance provence comme indiqué sur leur site)
    désolée pour la longueur et bon courage pour trouver une autre solution !

  6. Tiens, je viens juste de m’inscrire aujourd’hui.
    La « mienne » à l’air sérieuse. tellement,
    d’ailleurs, qu’elle ne se dit pas AMAP, car
    elle ne produits qu’en bio, ce qui n’est pas
    toujours le cas en AMAP…
    J’en dirais des nouvelles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s