Les jardins auto-fertiles

L’agriculture de Fukuoka a fait des émules, notamment Émilia Hazelip qui a adapté ses principes pour un maraichage naturel sous nos latitudes, sous le nom de jardins synergétiques. Sa méthode a été enseignée au Québec, ce qui a donné les jardins auto-fertiles.

Pour en savoir plus, vous trouverez une excellente introduction aux jardins auto-fertiles sur le site végéculture. Vous trouverez également toute une série d’articles sur le site du centre nature et santé.

Et pour bien démarrer voici deux reportages en images sur l’installation d’un jardin auto-fertile : ici et .

Publicités

2 commentaires

  1. encore quelque chose que je découvre chez toi !!
    ça marche aussi pour les pots de balcon ?? ;)
    bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s