Bio, bof

Ça se passe ici (via Changer le rêve)

Près de 300 tonnes de soja, importés de Chine et destinés à alimenter les batteries de volaille bio du grand Ouest, ont été retirées du marché après la découverte d’un taux de mélamine cinquante fois supérieur à la norme autorisée.

C’est à ce genre de nouvelles qu’on voit que le « bio » n’est rien d’autre qu’une « marchandisation de la confiance« , et qu’il n’est que l’autre face de la même pièce de monnaie qu’est l’agriculture productiviste. L’agriculture bio peut très bien s’épanouir dans un concert de mondialisation, de libéralisation, d’autoroute, de supermarchés, de tracteurs, de marketing. L’hybris continue.

4 commentaires

  1. Je crois que le bio est, souvent, autre chose qu’une marchandisation de la confiance, autre chose qu’un attrape nigaud pour bobo aussi … C’est loin d’être la panacée, mais il ne faudrait pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

  2. C’est à ce genre de nouvelles qu’on voit que le “bio” n’est rien d’autre qu’une “marchandisation de la confiance“
    Quand tu dis le « bio » tu veux dire la labellisation?

  3. Koldo: Oui je parle du label

    Zelda: Pour moi le bio est bien une marchandisation de la confiance, dans le sens où tu payes une tierce personne pour vérifier l’application d’un cahier des charges. C’est un système d’agriculture qui n’existe que grâce à l’agriculture productiviste. L’agriculture bio n’est pas l’agriculture paysanne, car le paradigme a changé : mode de production, mode de distribution, mode de commercialisation. C’est une agriculture qui se définit par rapport à l’agriculture productiviste, en essayant d’en atténuer les effets néfastes.
    Il y a beaucoup d’agriculteurs en bio qui font plus que du bio (c’est à dire qui « s’imposent » des choses non prescrites par le cahier des charges), qui ont une vraie réflexion, mais ce n’est pas le label qui fait ça. Je définie l’agriculture bio non pas comme les pratiques des agriculteurs qui font du bio, mais par la pire des agricultures que pourrait permettre le label (par exemple une agriculture qui permet d’importer de la nourriture de l’autre bout de la planète, qui a été acheminée dans des conditions sociales épouvantables, dont le produit sera vendu hors saison, à grand renfort de marketing polluant). Je ne dis pas que les personnes en bio font ça, mais il faut bien voir pourquoi les agriculteurs sont en bio : ce n’est pas pour produire autrement (car il n’y a pas besoin du label pour produire autrement), mais pour que certaines caractéristiques leur production soient reconnues par les consommateurs, par la confiance qu’ils mettent dans une tierce personne (ici une entreprise privée). C’est un outil économique de valorisation, qui est utile a priori (garantir à des personnes certaines pratiques, et permettre à l’agriculteur de vendre sa production plus chère), mais dont l’utilité ne repose que sur les aberrations du système (éloignement campagne/ville, excès permis par l’énergie abondante, les nouveaux moyens technologiques, etc.)

  4. Nicollas, votre note sur l’agriculture « bio » est pour le moins caricaturale, mais elle pointe un vrai problème : le risque de dénaturation de l’agriculture bio par l’industrie, et sa récupération par les multinationales. Certains, dans le monde bio, s’en inquiètent à juste titre.

    Je vous recommande la lecture du n° 70 (en cours) de « Nature et Progrès » (revue de la bio) qui propose de passer du concept d’agriculture biologique au concept d’agro-écologie qui pourrait reposer (outre les cahiers des charges spécifiques) sur : quinze critères portant sur les modes de production, six critères sur l’organisation économique de la production, six critères sociaux, trois critères juridiques et cinq critères philosophiques et moraux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s