Dans le train …

Réflexion à bord du train qui me transporte de mon lieu de formation agricole vers mon foyer.

Je suis toujours aussi effaré de voir des maisons si proches de la voie ferrée (ou plutôt, de voir la voie ferrée si près des maisons). Et souvent je me dis que toutes les maisons que je peux voir depuis mon train contiennent des gens qui supportent une nuisance pour que je puisse emprunter ce train. Mais est-ce que cette nuisance subie par quelque uns n’est pas justifiée par le bénéfice qu’en retire un plus grand nombre de gens ?

Les gouvernements totalitaires symbolisent la tyrannie d’une minorité sur la majorité. Mais les démocraties symbolisent pour leur part la tyrannie de la majorité. On ne prend pas en compte l’avis (la vie ?) de la minorité. Dans l’exemple de mon train, c’est une qualité de vie très dégradée ou l’exil. Personne ne pourrait accepter qu’une ligne de chemin de fer passe à proximité de chez lui/elle. Pourtant on l’accepte chez les autres, au principe du plus grand « bien » pour le plus grand monde.

Si on estime que c’est intolérable d’avoir une ligne de train en face de chez soi — ce qui veut dire qu’on estime que c’est intolérable que n’importe qui ait une ligne de train en face de chez lui/elle — alors on remet en question le principe même de ligne de train.

Oui mais stop mon bon môssieur ! Ce petit tour de passe passe veut dire plus de trains ! Et je suppose que personne ne veut non plus d’autoroute, d’antennes relais, de centrales nucléaires ou de lignes haute tension près de chez lui/elle ! Ca veut dire qu’on est bloqué, qu’on ne peut plus rien faire, ce n’est tout simplement pas envisageable …

Et ça nous mène où cette affaire ? Un monde où on ne peut plus progresser et où les gens vivent comme les gens estiment que les gens doivent vivre ? On abandonne et on bloque tout pour élever ses enfants dans de bonnes conditions, manger des produits sains, être entourés de sa famille, chanter, entendre le rire des enfants et d’un ruisseau qui coule, vivre ?

C’est vraiment ça que vous proposez ? Vraiment-vraiment ?

13 commentaires

  1. Oui, vraiment-vraiment :-) Vive les herbes folles !

    Chaque train qui passe nous éloigne un peu plus de nous-même (en quelque sorte :-)

    On pourrait quand même garder quelques petites lignes de chemin de fer pour le plaisir de faire de temps en temps, pour ceux qui le souhaitent, une balade en train. C’est sympa aussi.

    Faut pas être extrêmiste, non plus :-))

  2. D’expérience, au bout de quelques jours, on n’entend plus passer les trains au bout du jardin, donc nuisance sonore ?!
    Isolde, qui aime les voyages en train.

  3. Je suis d’accord avec Isolde, j’ai vécu des années avec une ligne de chemin de fer au bout du jardin, et c’était la ligne Paris-Marseille, donc très fréquentée, eh bien, on s’y habitue (assez) bien. Par contre, une autoroute, même beaucoup plus loin, on ne s’y fait jamais.

  4. Pourquoi, je sais pas. Mais je peux témoigner que c’est comme ça !
    C’est quand même vrai que c’est mieux sans autoroute et sans trains :)

  5. Ca doit dépendre de la vitesse du train aussi. J’imagine qu’un TGV peut faire plus « sursauter » qu’un TER (on disait dans le temps un autorail :-)

    ?

  6. J’habite également à proximité d’une voie ferrée, et c’est vrai qu’à l’usage on n’y fait plus gaffe.
    La différence par rapport à une autoroute (ou dans une moindre mesure une grosse ville) c’est que dans ces cas là le bruit est permanent, et (pour moi) plus fatigant à supporter. Le bruit d’un train est ponctuel, à moins d’habiter près d’une voie où il en passe un toutes les 3 minutes.

  7. Je confirme, j’ai aussi vécu plusieurs années au bord d’une voie ferrée, on s’y habitue, même si plusieurs fois dans la journée on doit interrompre les conversations à cause du bruit.
    Par contre, la route est plus désagréable, il n’y a quasiment jamais de répit et le bruit est plus « cacoophonique » que le bruit du train.

    Mais la fin est bonne !

  8. Mais parfois ce sont les maisons qui se construisent tout contre la voie ferrée existante ! Et visiblement ces lotissements sans inspiration et fort chers trouvent preneur, j’ai du mal à comprendre…

  9. Les maisons éloignées des voies ferrées et des autoroutes sont proches d’un aéroport.
    Loi de Murphy :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s