C’est pas permaculture ! (et ta soeur …)

Comme vous avez pu le constater ces derniers temps, le blog est en pause. Ceci entre autre parce que je prépare un autre blog centré sur notre projet (scoop!). Ce blog recueillera des billets plus personnels (mais toujours sur la perma et intéressant, j’espère).

Mise en pratique avec un coup de gueule contre les « milieux autorisés qui s’autorisent à penser »  la permaculture.

Quand on découvre la perma, on comprend rien (mais rien) à ce que ça peut bien être. Quand on a enfin compris, du coup, ça donne envie d’aller ramener sa fraise pour faire avancer la connaissance. Du coup ça donne, sur un certain espace de discussion français, le tiers des messages concernant la perma (qui doit représenter le quart des messages…) se résume à « c’est pas permaculture ».

C’est une réalité, la plupart des gens arrivent à la perma par le jardinage sur butes. So what ? Il y a des tas de bonnes choses que la perma peut apporter à des pavillons urbains (voir le DVD « urban permaculture », très inspirant), autant utiliser cette porte d’entrée plutot que faire la milice de la pensée perma…

D’ailleurs comment peut-on dire « c’est pas permaculture » ? Le vivant est si complexe que le contexte change tout. La culture hors-sol c’est-pas-perma, mais couplé à un système d’aquaculture intensif (surement-pas-perma-non-plus), ça donne l’aquaponie qui est bien vue dans le milieu. Que dire d’une technique de jardinage qui plantes des bêches à 60cm de profondeur, et qui laisse la terre à nue sans paillage ? Horreur-pas-perma, sauf que pour des raisons que j’évoquerai dans un futur article du futur blog (rescoop), cette méthode est la mieux indiquée chez nous…

Mais c’est pas fini, il y a aussi la police de la pensée du « c’est permaculture ». La permaculture c’est avant tout une éthique : trois lignes dans un pavé de 600 pages. La permaculture ce n’est pas que de l’agriculture : tous les livres parlent de faire pousser du vivant, si je veux aménager un terrain ou produire de la nourriture, je me tourne vers la perma. Si je veux construire une maison ou trouver un système d’éducation alternatif, je me tourne vers d’autres disciplines.

La perma, c’est aussi des solutions. Toutes faites. Quelque soit le problème: planter des arbres et ajouter de la paille/du brf. Même dans un potager engorgé, oui oui.

Publicités

6 commentaires

  1. mise au point radical mais juste…..
    rassembler plusieurs techniques(nouvelles ou datant de 1000ans) qui peuvent aider a l’installation d’un lieu de vie « respecteux »
    voila ce qu’est pour moi la permaculture

    « c’est pas permaculture » est une perte de temps,puisqu’au finale …..on s’en fout .
    ca est utile ,adopte …..si c’est pour creer des clans: perma ;agri nat ;non agireu ; et diviser les gens qui veulent essayer de faire quelque chose de sain…..bof.

    impatient de voir ce nouveau blog.

    salutation

  2. « et les coups de gueule, c’est permaculture ou pas ? »

    ah-ah !
    je crois que je viens ici de livrer un bon exemple de ce pourrait être le hors-sujet en permaculture (ou la pensée dogmatique, chacun appelle ça comme il veut) … non ?

  3. Salut !

    « permaculture » est un terme copyrighté.
    peu de néophytes le savent.

    La permaculture apparaissant au premiers abords comme quelque chose de tellement merveilleux et « englobant », on a vite tendance à vouloir croire que tout ce qui est « bien » (et considéré comme tel en suivant la morale de notre société déshumanisante) est de la permaculture. (ce que fait Patrick Withefield page 84 de son livret Graines de permaculture (http://forum.permaculture.fr/viewtopic.php?f=14&t=3000&p=14451&hilit=synecdoque#p14451))
    Et le corollaire de ça, c’est que tout ce qui est mal… n’est pas permaculture…

  4. Waaaaooowwww !! Quel bel article! Juste, précis et vrai (en ce qui concerne ma vision perso (que je crois ne pas être le seul à avoir))!!!
    Je fais de la perma depuis le début des années 90 et je viens d’avoir un clash en pleine tronche…toit, tais toi t’es pas permaculteur..t’es pas certifié !! Ca fait du bien à entendre (et c’est perma ou pas ??? This is the question!).

    « ca est utile ,adopte …..si c’est pour creer des clans: perma ;agri nat ;non agireu ; et diviser les gens qui veulent essayer de faire quelque chose de sain…..bof. »

    Je ne peux que te rejoindre satya..à force de mettre des gens dans des cases, on crée de la différence, on divise et on épuise…

    Merci Nicollas pour ce bel article.
    J’espère que tout se passe à merveille chez vous (trois :-)) )

    Bizz à ta tribu.

    J’ai évidemment hâte de lire tes nouvelles aventures donc tiens moi au jus..

  5. je vois pas bien quel point de vue est défendu ici, alors que c’est la voie du milieu qui est la plus sage: ni trop certifié ni trop léger… dans l’idée, la critique ne me paraît pas très constructive si elle reste aussi imprécise et ne formule pas une requête claire. Qui sont ces bons penseurs de la permaculture: ceux qui disent « ce n’est pas de la permaculture » ou ceux qui disent « mais si, c’est de la permaculture », pas la pein d’ajoute de l’eau dans le gaz pour ma part, on cultive ainsi la division!!

    aussi, je ne vois pas quel cas spécifique requiert du binage à 60cm de profondeur, sauf terrain traumatisé pour départ à zero. J’attendrai l’article en question avec impatience.

    L’idée c’est de rassembler autour d’un message commun, une même chanson…et de donner une légitimité à des concepts par leur cohérence, faire honneur à nos paires en respectant leur pensée! J’ai l’impression qu’on veut voir le mal partout! Ça c’est pas permaculture! ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s